Lorsqu’on parle de mariage homosexuel, tout le monde en France fait directement le lien avec le mariage pour tous. En effet, après avoir milité pendant des siècles pour faire reconnaître à tous que cette relation entre deux personnes d’un même sexe est normale, la reconnaissance par l’État à travers le mariage est une consécration. Cependant, ce n’est pas un hasard si cet état de fait reste encore au cœur des débats pour savoir si l’on est pour ou contre le mariage homosexuel.

Le mariage homosexuel : une exigence d’égalité

Pour les défenseurs de ce principe, instituer le mariage homosexuel est sans aucun doute le meilleur moyen de répondre à un besoin d’égalité entre les êtres humains. Cette idée se base sur le principe selon lequel le refus du mariage homosexuel est assimilable au racisme.

Cependant, les arguments pour le mariage pour tous sont battus en brèche par des experts qui pensent qu’au lieu d’être globalisante comme son nom l’indique, cette forme est plutôt une mise en avant du mariage homosexuel. En effet, ici, rien ne change, on ne peut pas par exemple se marier deux fois ou épouser un mineur.

Les arguments contre le mariage homosexuel par principe d’égalité se basent aussi sur le fait que même la nature leur refuse le droit de se marier. En effet, il est impossible pour les personnes d’un même sexe d’engendrer une progéniture et donc de perpétuer ses gènes, ce qui est la base de la vie animale.

Le mariage homosexuel : aucun impact sur les droits des couples hétérosexuels

Les textes argumentatifs sur le mariage homosexuel affirment qu’il n’y aura aucun contre coup pour les couples hétérosexuels. Cela est cependant loin d’être vrai. En modifiant l’institution millénaire qu’est le mariage, le législateur ouvre une porte dans laquelle de nombreuses conséquences pourront s’engouffrer.

En plus de remplacer les termes à désignation particulière comme « père » et « mère » par un mot généraliste comme parents, cela affectera aussi les chances d’adoption pour les couples hétérosexuels qui ne peuvent pas avoir d’enfants. Ces derniers seront en concurrence avec des couples homosexuels qui désirent devenir parents.

Le mariage homosexuel : aucun problème en cas d’adoption

Il existe de nombreux arguments pour et contre le mariage homosexuel, mais le point de l’adoption est sans contexte celui qui crée le plus de remous. Pour les défenseurs du mariage homosexuel, les enfants vivant avec des parents homosexuels sont aussi sensés que ceux qui vivent avec des parents hétérosexuels.

Des analyses psychologiques menées sur 2000 à 4000 personnes sur une durée de vie oscillant entre 30 et 40 ans et venant de famille homosexuelle montrent en effet des personnes équilibrées. Cette affirmation est cependant battue en brèche par de nouvelles études qui prouvent que pour évoluer et bien se développer, les enfants ont besoin des deux sexes, avec l’image d’autorité du père et la douceur de la mère.

Deux grandes études dont l’une du Regnerus de l’Université du Texas en 2012 affirme que les enfants venant de famille hétérosexuelle se droguent moins. Pour le Review of the Economic of Households paru en août 2013, les filles venant de foyers lesbiens ont 45 % de chances en moins de passer leur diplôme d’enseignement secondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *